Partagez | 
Enzo Giardinelli - La famille, il n'y a que ça de vrai. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: Enzo Giardinelli - La famille, il n'y a que ça de vrai.    Dim 13 Juil - 16:18

Petite phrase ou  paroles de chanson... un truc à mettre quoi!

Enzo Giardinelli


Insérer une petit citation mignonne ici

Age : 29 ans
Date de Naissance :12 septembre
Nationalité : Italienne
Groupes : Restons groupés
signe particulier : Le prénom de sa fille sur son poignet droit
Métier (avant l'apo') : Texte Ici

Un petite anecdote qu'il faut savoir sur moi:
Je ne suis pas le meilleur époux qui existe sur terre. Je crois toujours être bien mais il faut que je fasse tout foirer. La dernière en date? J'ai trompé ma femme, elle m'a prise en flag, est partie comme une folle, c'est fait renversé, c'est retrouvé dans le coma et est aujourd'hui handicapée. Voyez comment je suis un Joe la poisse?   



Mental



Je ne suis pas méchant, je suis même loin de l'être. J'ai un tempéremment calme et posé, je m'énerve parfois, mais j'agis par impulsivité. Je vais vous paraître calme et pourtant l'instant d'après je vous aurez mit une bonne droite. Je suis un vrai boulet lorsqu'il s'agit d'amour, demandez à ma femme, elle saura mieux vous expliquer que moi. Par contre ma famille c'est sacré, mon frère est ma première moitié et même si en ce moment ce n'est pas chaleureux entre nous, il n'en reste pas moins mon jumeau.


Post Apo



j'entende à la télé qu'il fallait se barricader, se planquer dans les caves. Alors je n'ai pas hésité et embarquant ma fille et ma femme nous nous retrouvions dans la cave, blottis les uns contre les autres. Ressentant la terre trembler, je crois que je n'avais jamais autant serrer ma femme et ma fille contre moi. Lorsque tout revint à la normale, c'est un amas de briques, une maison démolie, de la poussière et peu de luminosité que nous trouvions. Bien vite on s'organisait et nous trouvions un petit groupe de personne. Si tout était détruit alors il nous faudrait tout reconstruire. Alors que je souhaitais retrouver mon frère par dessus tout, c'est Nancy qui me fit redescendre sur terre, me disant que c'était bien trop dangereux, que de toute manière Cameron allait venir vers nous et que si je me perdais, il n'était pas sûr que je le retrouve. Alors pour m'occuper j'aidais les autres.





Mon petit nom à moi c'est Ecrire Ici; J'ai Ecrire ici ans; Mon pseudo sur la toile c'est Ecrire ici; Ce que je pense du fow c'est que : Ecrice ici; Le code du réglement c'est: Ecrire Ici; J'ai un truc à dire: Ecrire ici;

Code:
[color=red]▄ [/color]NOM DE LA CÉLÉBRITÉ EN MAJUSCULE ➸ Nom du personnage en minuscule





Dernière édition par Enzo Giardinelli le Dim 13 Juil - 20:24, édité 3 fois
Invité
MessageSujet: Re: Enzo Giardinelli - La famille, il n'y a que ça de vrai.    Dim 13 Juil - 16:19

Petite phrase ou  paroles de chanson... un truc à mettre quoi!

Histoire


Insérer une petit citation mignonne ici

Ma vie, enfin la notre a été une sacré vie de merde!

Je suis né, mais pas seul, trois minutes après moi, vint Cameron mon jumeau. Lui et moi avons toujours été fusionnel, très petits déjà dès qu'il y avait une bêtise à faire, nous étions toujours dans les mauvais coups fourrés, mais nous étions des bons enfants. Notre mère n'a jamais eut à se plaindre de nous, au contraire elle était fière de nous. Elle nous a toujours demandé une seule chose: Ne jamais faire comme notre père. Si au début nous ne comprenions pas, lorsqu'elle tomba malade et que l'on la vit peu à peu s'essouffler puis partir, la douleur fut horrible. Heureusement je pouvais compter sur le soutient de mon frère et vice-versa mais mon père lui, commença à mettre le nez dans des affaires frauduleuse, l'alcool, puis la drogue et il continua ainsi, montant petit à petit. Seulement, Cameron et moi étions encore jeunes alors lorsque l'on se retrouvait endetté jusqu'au cou avant d'être majeur, nous n'avions pas le choix, il nous fallait nous relevé. Bon mécano et ayant une conduite sportive, mon frère et moi nous lançions dans les courses de rues.

Suite à des ennuis avec le paternel qui nous foutait dans une misère pas possible mon jumeau et moi avons du prendre une sacré décision, celle de quitter l'Italie pour l'Amérique. C'est là que mon frère me présenta celle qui deviendra par la suite la femme de ma vie. Mon frère me parlait d'elle au départ comme la fille parfaite et un beau jour lorsqu'il ma ramena une jolie fille, je ne fis pas le rapprochement entre son coup de coeur et cette jeune femme. Il fallait dire que son job et son physique ne faisait pensé en rien à la fille droite dont il me parlait. Mais je fis l'erreur de la briser une première en couchant avec elle et la mettant enceinte. Je tentais toute les techniques jusqu'à finir par réussir, nous formions maintenant un couple. J'avais alors bien remarqué que mon frère était des plus distant et je ne savais pas pourquoi peut être souhaitait-il simplement me laisser vivre tranquille avec Nancy... Vint notre mariage, puis notre voyage de noce, cette fois j'avais la vrai sensation que nous étions un vrai couple et nous en revenions plus proche que jamais.

Seulement voila, mon père revint et brisa tout ce que je m'étais donné du mal à faire. Il abusa de ma femme, me rendant complétement fou et je dois bien avouer que si Cameron n'avait pas réagit avant moi qui ne voulait pas laissé seule Nancy, je l'aurais moi même tué de mes propres mains. Ce fut alors une période compliquée pour moi. Nancy que je ne pouvais plus toucher, mon jumeau en prison, je ne savais plus quoi faire. Finalement à force de patience et de perséverance, je retrouvais petit à petit ma femme.

Mais ce bonheur ne dura qu'un temps, mon frère sorti finalement de prison, je pensais pouvoir reprendre le cours de ma vie. Pourtant non. Avec Nancy nous traversions une passe assez dure dans notre couple, de disputes en disputes, j'en venais à faire une énorme erreur, celle de l'infidélité. Nancy s'enfuit mais fut percuté de pleins fouet par une voiture, elle tombait dans le coma et je crois que là ce fut le plus gros des coups durs. J'abandonnais tout, jusqu'à même laisser ma fille à mon frère pendant que je passais mes journées proches de ma femme. Une dispute finis par éclater entre mon jumeau et moi, enfin, c'est surtout lui qui m'engueuler, m'avouant enfin les sentiments qu'il avait pour Nancy. Cet instant jeta un froid entre nous, un froid qui me pèse vraiment, d'autant plus que Nancy était maintenant handicapée. Elle aurait besoin de ré-éducation et je savais qu'elle  passerait des moments avec mon frère et je savais qu'après tout ce que j'avais fait, j'avais peu de chance de regagner la confiance de ma femme.

Puis les éléments se déchainèrent, une tornade, des pluies torrentielles, certains pensaient à la fin du monde pour ma part je ne savais pas trop quoi en penser. Jusqu'à ce que j'entende à la télé qu'il fallait se barricader, se planquer dans les caves. Alors je n'ai pas hésité et embarquant ma fille et ma femme nous nous retrouvions dans la cave, blottis les uns contre les autres. Ressentant la terre trembler, je crois que je n'avais jamais autant serrer ma femme et ma fille contre moi. Lorsque tout revint à la normale, c'est un amas de briques, une maison démolie, de la poussière et peu de luminosité que nous trouvions. Bien vite on s'organisait et nous trouvions un petit groupe de personne. Si tout était détruit alors il nous faudrait tout reconstruire. Alors que je souhaitais retrouver mon frère par dessus tout, c'est Nancy qui me fit redescendre sur terre, me disant que c'était bien trop dangereux, que de toute manière Cameron allait venir vers nous et que si je me perdais, il n'était pas sûr que je le retrouve. Alors pour m'occuper j'aidais les autres.


Petite phrase ou  paroles de chanson... un truc à mettre quoi!


 

Enzo Giardinelli - La famille, il n'y a que ça de vrai.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» IKOMA MYAMOTO ENZO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Era :: welcome :: Introduce Yourself :: Entrée validée-